[TEST] Trials Evolution – Le retour du messie

Lorsqu’on parle du Xbox Live Arcade, plusieurs titres viennent directement à l’esprit. S’il on visite les incontournables, on va de Super Meat Boy à Splosion Man, en passant par Limbo ou encore Braid. On se rend vite compte que la catégorie plateforme est favorisée. En 2009, une autre grosse pointure venait améliorer le palmarès, Trials HD. On a probablement tous passé des heures sur des jeux de motos où il fallait franchir des obstacles en essayant de faire le meilleur temps possible. Ici, on est un cran supérieur. Avec des graphismes plutôt séduisant et un gameplay à la fois simple et exigeant, il avait tout pour plaire. Cette année, près de trois ans après la sortie du premier volet, la suite directe de la série débarque exclusivement sur XBLA, une fois de plus. Les fans de plateformes, de motos et de scoring sont aux anges au vu des améliorations prévues par RedLynx pour cet opus. En effet, le studio prend soin de ses admirateurs, pour le bonheur de tous.

Une roue arrière et c’est parti !

Le mode principal, la carrière, est un peu mieux réalisé que dans Trials HD. En effet, il faut passer des permis, qui sont des didacticiels, afin de pouvoir débloquer les différentes catégories de courses allant de débutant à extrême. Celles-ci se passent toujours de la même manière, c’est-à-dire aller d’un point A à un point B, segmenté à l’aide de checkpoints, le plus vite possible et en évitant de tomber. A la fin de chacune d’entre elles, nous est octroyée une médaille en fonction de nos performances. Pour gagner ces médailles, il faut remplir l’objectif temps et pénalités. Il faut savoir que le simple fait de terminer une course nous donne celle de bronze et comme vous vous en doutez, il faut faire mieux pour la médaille d’argent, et ainsi de suite jusqu’à obtenir la platine pour les meilleurs scorers. Un autre type de récompense a été ajouté, la monnaie. On peut d’ailleurs se demander à quoi peuvent nous servir tous ces billets verts que nous amassons. La réponse est toute simple, personnaliser nos motos et notre personnage. Vous me direz que ce n’est pas nouveau, mais cette fois-ci, elle est beaucoup plus poussée. En effet, en plus de pouvoir changer les couleurs, nous pouvons choisir les vêtements du pilote, comme casque, pantalon, veste, etc. ou encore modifier l’ensemble des pièces de notre bolide. Tous ces objets sont bien entendu débloqués en fonction du nombre de médailles que nous possédons.

Aw Yeah !

Là où la série de RedLynx se démarque, c’est au niveau du level design. Les développeurs sont dotés d’une imagination inépuisable surce Trials et cela se ressent. Chaque niveau a une identité propre et arrivent, uniquement par leurs décors,  à nous plonger dans une mini histoire, qu’elle soit virile, humoristique ou encore poétique. Le joueur est l’acteur principal de cette histoire. En effet, c’est bien nous qui activons tous les scripts liés aux décors, rendant la relation entre le pilote et la piste encore plus intime… surtout quand on embrasse le sol. C’est donc au milieu de décors qui s’écroulent,  grilles électriques, tremplins gigantesques et explosions en tout genre que nous nous verrons progresser du mieux possible. Fini les milieux fermés du premier Trials. En effet, nous nous trouvons maintenant, pour la plupart du temps, à l’extérieur… ce qui nous offre parfois un magnifique coucher de soleil. Entre deux courses traditionnelles, il nous est possible de réaliser des jeux d’adresse. Ceux-ci, tout aussi inspirés que le reste du titre, sont beaucoup moins énervant, mais il est tout de même possible d’y gagner des médailles. On retrouve des règles assez classiques, comme une course avec l’accélérateur bloqué ou avec le joystick désactivé. D’autres, par contre, sont tout de même beaucoup plus originaux et nous font carrément oublier dans quel jeu nous nous trouvons. Par exemple, l’un d’entre eux nous propose de faire du ski sur le sable et un autre, de faire bouger une boule en acier le plus loin possible sans la faire tomber. C’est tout de même lorsqu’on voit ce genre de choses qu’on comprend l’état mental des développeurs. Vous l’avez probablement déjà compris, le contenu est assez conséquent. En effet, on peut compter une soixantaine de pistes totalement différentes les unes des autres. Comme si cela n’était pas assez, deux éditeurs de pistes, standard et pro, sont disponibles pour gonfler ce nombre encore et encore… Quoi ? Vous ne vous sentez pas capable d’utiliser un éditeur ? Vous n’avez aucune imagination ? Qu’à cela ne tienne ! Les joueurs peuvent mettre leurs créations à disposition du monde entier. Etant donné que la qualité des éditeurs est exceptionnelle (on peut les comparer à celui de LittleBigPlanet), on peut s’attendre à voir des choses extraordinaires. A l’heure où ce test est écrit, des utilisateurs ont déjà réalisé un FPS !

Se planter à quatre, c’est mieux

S’il y a bien une chose qui manquait à Trials HD, c’est un multijoueur. Eh bien, le mal est réparé… Nous pouvons nous affronter jusqu’à quatre en même temps, que ce soit en ligne ou en local. Deux types de parties multi ont été mis en place. Le premier, et le plus évident, est le simple fait de n’afficher qu’un seul joueur à l’écran. Nos concurrents sont représentés sous forme de fantômes. Dans l’autre, appelé supercross, on peut voir tout le monde. Bien sûr, pour une question de visibilité et d’esthétisme, chaque pilote est placé sur un plan différent… ce qui est parfois assez déroutant. Même en local, on ne peut pas parler d’écran scindé car le système a été réalisé pour que tous les joueurs se retrouvent sur la même caméra. Comment ? Eh bien, tout simplement en envoyant le joueur étant à la traine au checkpoint suivant, le pénalisant d’un point en moins à son score final. Ah oui, dernière chose. Vous vous souvenez des pistes téléchargeables dont je vous ai parlé plus haut ? On peut les utiliser en parties privée sans même que vos amis ne les aient téléchargées… C’est le genre de choses qui nous assurent de passer de bonnes soirées entre potes.

Le joyau du XBLA

On dit toujours que la perfection est impossible et nous sommes bien d’accord. Pourtant, certaines choses s’en approchent, et c’est le cas de ce Trials Evolution. A la fois beau, fun, addictif, bon marché et long, ce titre constitue probablement LE meilleur jeu du Xbox LIVE Arcade. Les développeurs ont su cerner ce qui manquait dans le premier épisode et l’ont ajouté dans celui-ci. Les deux plus grands atouts sont, sans aucun doute, le partage de pistes et le multijoueur online et local. Les habitués et les néophytes y trouveront leur compte bien qu’il soit un chouya moins difficile que son prédécesseur. Quoi qu’il en soit, il vaut bien la peine de charger son compte de 1200 MSP.

Partager :

Laisse un commentaire. (Reste courtois dans tes propos)

Aller à la barre d’outils