Chroniques d’un débutant à PUBG – Partie 1

Lien vers l’épisode 2

 Tout le monde en parle ! Il bat des records d’affluence ! Je vous le donne en mille, je parle effectivement de PLAYERUNOUN… PLAYERUNGROUND BATTLE… BATTLEKNOWN… Ils auraient quand même pu choisir un nom plus simple… PUBG, en somme. J’ai même quelques propositions pour eux : DayZ: Battle Royale, H1Z1 : King of the kill, RUST : Battle royale, etc. Ah oui, j’oubliais que ces titres étaient déjà pris étant donné que le genre est l’un des plus populaires du moment. Comme quoi, il n’y a pas que les hand spinners, les pranques qui se passent mal et les jokes de papa qui se répandent sur le net.

Un débutant ? Késako ?

La définition d’un débutant est assez simple. Sur linternaute.com, il est défini comme suit : « Novice, personne qui débute dans un domaine. ». Merci beaucoup pour cette définition. Mais à partir de quand a-t-on de l’expérience dans un domaine ? Si j’ai utilisé un outil de traitement de texte pendant 5 journées intensives, puis-je mettre sur mon CV que je suis expérimenté dans le domaine ? J’en doute…

Mon compteur sur steam m’affiche 30 heures sur PUBG. Considérons que je suis toujours un débutant… Au moins, cela pardonnera mes erreurs du passé… et actuelles… et peut-être certaines du futur. Quoi qu’il en soit, je n’ai toujours pas répondu à la question initiale. Votre humble serviteur va y répondre tout de suite : « Je n’en n’ai aucune foutue idée ! ». Vous pouvez d’ores et déjà m’applaudir pour ce laïus complètement inutile. C’est tout pour moi ! Quoi ?! Ce serait abuser d’écrire pour ne rien dire ? Ok… je continue… Je croyais qu’on était entre potes…

La prem’s

La première game sur PUBG est toujours une grande histoire remplie de rebondissements et de moments épiques. C’est un peu comme un couple qui vient de se former… Pas de flatulences, pas de mauvaises manières, le meilleur de soi ressort ! Hum… Pour citer un grand philosophe : « FAUX ! ». En réalité, elle pourrait être résumée en une question, plutôt rhétorique : « Mais qu’est-ce que je dois faire ? ».

Pour aller un peu plus dans les détails, lors de ma toute première partie, j’étais heureusement en compagnie de 3 autres personnes. Sans les citer, je vais décrire le groupe : 2 personnes initiées (connaissant les endroits où aller sur la map, les bonnes armes, etc.), une personne à peine plus expérimentée et moi… le bleu, le noob.

Dès le parachutage, et malgré les instructions des initiés, je me retrouve à tomber du ciel sans réellement savoir où je vais. J’ai eu l’excellente idée de mettre mon personnage en slip… AHAH ! Qu’est-ce que je suis drôle ! Je suis donc à poil, loin de mon équipe et sans la moindre idée de ce que je fais. Il va sans dire que cette partie n’a pas duré longtemps. Avec 0 frags et 5 minutes de jeu, je n’ai pas encore réellement goûté à ce que PUBG pouvait offrir.

Les autres prem’s

Suis-je juste complètement bête, ou tout le monde est passé par là, mais le parachutage m’a pris un certain temps à apprendre… et ce n’est qu’une infime, mais importante partie du gameplay. Un mauvais parachutage peut nous apporter différentes choses : se faire dérouiller en quelques secondes, se retrouver au milieu d’un champ sans pouvoir se stuffer ou pire… se retrouver avec une équipe complètement éparpillée. Croyez-moi, se retrouver seul face à des équipes de 4 joueurs n’est pas le plus beau cadeau à offrir à votre cœur.

L’une de ces premières parties où je m’étais une fois de plus jeté dans la zone de jeu n’importe comment, je me suis retrouvé en 1 contre 1 avec un autre joueur. Nous atterrissions tous deux dans une zone avec pour seul et unique but, piller la seule maison de 25 m² dans les environs… deux vainqueurs. Mon objectif est donc d’atterrir au plus vite ! De ramasser ce qui pourrait permettre de déglinguer mon premier adversaire sur PUBG. Mon cœur se met à battre plus vite et mes mains deviennent moites. Nous atterrissons à peu près en même temps et nous ruons vers la maison. Nous sommes en même temps à la porte d’entrée… mais il entre avant moi. Et que vois-je dans l’ouverture de la porte ? Une arme automatique (à l’époque je ne savais pas de quelle arme il s’agissait, mais c’était une UMP).

Au plus vite, je décide de faire demi-tour pour sauver ma peau. Fichtre ! (Ouais, il faut utiliser les vieux mots aussi) Il n’y a que des champs autour de moi… Je vois cependant un rocher qui me paraît être un bon moyen de lui faire gaspiller ses munitions. Le temps qu’il charge son arme, il était à mes trousses. Nous avons commencé à tourner autour du rocher. Le genre de scène où l’on pourrait ajouter la musique de Benny Hill. Il gaspille quelques balles, mais malheureusement finit par me mettre à terre… et me tuer.

Ces histoires sont assez courantes en tant que débutant. Ces parties très courtes et où on passe plus de temps à regarder ses équipiers jouer peuvent paraître ennuyeuses et sans intérêt. Mais au contraire, c’est là que vous apprenez un peu à jouer. Vous voyez vos équipiers faire, sans que ceux-ci soient des pros au jeu. Vous faites toujours partie du feu de l’action car vos instructions peuvent être vitales pour votre équipe. Dans les moments chauds, votre cœur bat aussi vite que si vous étiez sur le champ de bataille… à moins que vous ne décidiez d’aller vous faire un café, de jouer une partie d’Hearthstone, ou de traiter vos mails de la journée à ce moment-là.

En espérant que cet article vous a plu, l’épisode 2 est dès à présent disponible !

En attendant, si vous n’avez toujours pas PUBG, vous pouvez toujours l’acheter ici et soutenir le site:

Partager :

6 pensées sur “Chroniques d’un débutant à PUBG – Partie 1

  • 8 septembre 2017 à 9 h 16 min
    Permalink

    Faut dire ce qui est ! j’ai eu un énorme sourire en lisant ta chronique tellement elle m’a fait penser à mes début sur ce magnifique jeu (oui oui je fais sa pub…) .
    Certes certaines parties sont plates et il ne se passent pas grand chose (Ohhh je me balade dans un champ et je me prend un tire de Sniper depuis je ne sais ou qui met fin directement à ma course épique ! -apres 10 minutes pour traverser l’île à pied faute de voiture évidemment-) mais d’autres parties sont justes incroyable avec des scènes (qui pourrait être des scènes de films ) mémorables ! (Ohh une course poursuite en voiture qui fini en tonneau!!! Ohh une embuscade dans une maison « chuuuuut ils savent pas qu’on est là !!! » …)

    Qu’on soit débutant ou expert, ce jeu est juste génial ! du sérieux et des barres de rires dans une ambiance battle royal font un très bon mélange selon moi !

    -Ownerage-

    Répondre
    • 8 septembre 2017 à 10 h 37 min
      Permalink

      Merci Ownerage, ton commentaire me fait très plaisir ! Effectivement, certains moment sont tellement épiques… Limite digne d’un film ou de GTA, mais avec la tension en plus. Par contre, ces games où il ne se passe rien, bien souvent, je ne peux m’empêcher de dire sur le Discord : « Je ne savais pas que j’avais acheté running simulator ».
      J’écrirai la suite de mes aventures dans un prochain article 🙂

      Répondre
      • 8 septembre 2017 à 10 h 43 min
        Permalink

        Super 😀
        hâte de les lire !

        Répondre
  • 11 septembre 2017 à 11 h 23 min
    Permalink

    Vachement chouette ta chronique mon ami 😀 Je me reconnais dans certains paragraphes !!! Hâte de lire la partie 2. On y joue ce soir ? mouahhahaa

    Répondre
    • 11 septembre 2017 à 18 h 59 min
      Permalink

      Merci. Évidemment qu’on va y jouer ce soir !

      Répondre
  • Ping : Gamepotes - Chroniques d’un débutant à PUBG – Partie 2

Laisse un commentaire. (Reste courtois dans tes propos)

Aller à la barre d’outils